jeudi 1 novembre 2012

L'ambre c'est chiant.





Je suis en ce moment en pleine crise ambrée, les températures descendent, l'hiver pointe son nez et semble vouloir parfois passer devant l'automne chypré, et la main, le nez cherche déjà au matin le parfum chaud et enrobant qui gardera le moral au beau fixe malgré le vent et la grisaille. Mais, car il y a un gros mais: l'ambre c'est chiant. Ni ma peau sucrante ni mon nez sucrophobique ne l’aimons: monolithique, lourd, pesant, sucré, douceâtre, vanillé gâteau jamais très loin...
Oui  mais d'un autre côté c'est chaud, enveloppant, rassurant, réconfortant, bref l'ambre c'est la doudoune de la parfumerie, pas forcément très élégant mais terriblement confortable et efficace.

Mis à part les fougères qui sont un peu mon enfer personnel, c'est la famille olfactive qui me résiste le plus à ce jour et je n'ai encore jamais craqué, pas un flacon. Des orientaux à la pelle (Oui je porte Émeraude en extrait, Bal à Versailles, Tabu, et autres vieilleries énormes et lascives) mais pas un ambre.  Et pourtant ce n'est pas ce qui manque en parfumerie de niche, chaque maison se doit d'en avoir un, sultan, russe, précieux, impérial de préférence.
Donc me voilà à nouveau, comme tous les ans je crois, en tests intensifs avec peut-être l'espoir qu'un Ambre quelque chose vienne rejoindre les quelques TUUUT flacons qui envahissent mes appartements. 
Voici donc une sélection, non exhaustive, de mes préférés, ceux qui pourraient bien avoir l'insigne honneur de me parfumer.

Ambra Nera, Framacia SS Anunziata:  Il porte bien son nom, sombre et aromatique d'entrée, j'aime beaucoup sa densité: les herbes  et  l'eucalyptus du départ en font un cousin proche du vénéré Émeraude de Coty, le fond vanillé benjoin se fait plus caramélisé et moins sucré collant que prévu. Roots et pas mal du tout: en haut de la liste des candidats potentiels. 

Ambre Sultan, Serge Lutens: Forcément, c'est un peu le mètre étalon, sec et sexy, toujours intéressant. D'une rare élégance et d'un équilibre quasi parfait entre la sécheresse des notes aromatiques qui semblent l'embraser et la couche goudronneuse de benjoin labdanum vanille qui ronronne en fond comme une voiture racée ancienne. 

Ambre Extrème, L'Artisan Parfumeur: Parce que c'est le plus sec tout simplement, celui qui sucre le moins sur ma peau. Presque poussiéreux et d'une tenue exemplaire, il a une intéressante note "playdoh", mais évidemment peu évolutif et un peu lassant à la longue pour qui aime les parfums voyages.

Ambre précieux, Maitre Parfumeur et Gantier: Pas le plus aimable au départ mais curieusement très habitable ensuite, moins collant et mélasse que d'autres, plus axé baume du Pérou (en gros une énorme dose de benzyl benzoate) que vanilline. L'élégance chic un peu vieillotte de papy moustache mais tellement mieux que tous les twist branchouilles qui sortent à tour de bras (Amber Oud chez By kilian, Ambre Doré du même Maitre Parfumeur et Gantier).



Et vous, quel est votre Ambre préféré? Et ne me parlez pas d'Ambre antique de Coty que je n'ai jamais senti, celui-là est hors concours d'office: c'est le fondateur, l'archétype.  


Photo: peinture de F. Hundertwasser "black girl".

14 commentaires:

  1. Pendant des années j'avais porté l'Ambre Sultan, mais aujourd'hui, j'ai trouvé mon Ambre parfait, de Mona Di Orio. C'est comme un voyage dans le temps, comme si'il contenait la mémoire de mes ancêtres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme, l'Ambre de Mona di Orio est comme la plupart des opus de cette collection très bien fait mais un peu évanescent sur ma peau hélas. Je suis dingue de sa Vanille par contre.
      J'aimerai bien voyager comme vous..

      Supprimer
    2. Des Nombres d'Or, mes préférés sont Ambre, Cuir, Oud et je n'ai pas encore testé sa Rose. Mais, les vrais chef-d'oeuvres sont dans sa première Collection. J'aime l'univers de chacun et cette note, charnelle et narcotique qu'on reconnait et qui est sa Signature. Je me demande s'il n'y pas un peu de civette dedans ou d'une autre note animale...

      Supprimer
    3. Nous sommes d'accord, les vrais chefs-d’œuvre ce sont les premiers.. Ensuite elle a paru plus consensuelle même si elle s'en est tiré avec brio. Il y a souvent une petite note animale effectivement, et de la civette au moins dans Nuit Noire.

      Supprimer
  2. J'aime vraiment Ambre Fétiche, pour la sécheresse en tête, le fini délicatement poudré et la vanille discrète sucrée pas plus qu'il ne faut.
    Tout est dans la juste mesure. Une relative simplicité et beaucoup de délicatesse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amalia, merci de passer ici.
      J'ai un peu honte je n'ai absolument aucun souvenir d'Ambre fétiche. Simplicité et délicatesse, ça me parle, je remédie à ma lacune demain sans faute!

      Supprimer
  3. Il y a aussi Ambre Nue d'Atelier Cologne, hespéridés en tête, dans une texture nuageuse qui reste claire, peut-être grace aux touches fleuries fondues(orchidée). J'ai adoré le porter cet été "en contradiction" ,je ne l'ai pas trouvé lourd sous la chaleur, plutôt en équation, lumineux, doré, un peu lacté. Il me manque en ce moment.. Ce sera peut-être le 30ml : vive les petits formats pour collectionneurs :) L'as-tu essayé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue ne m'être jamais vraiment intéressé à cette gamme, pourtant accessible un peu partout et c'est bien! A rajouter sur ma liste de tests donc.
      Et vive les 30ml, je milite pour eux également: pour moi, c'est le format idéal.

      Supprimer
  4. Ambre Sultan, et that's all.

    RépondreSupprimer
  5. Le meilleur ambre, à savoir qui ne lasse pas, tout en étant bien principalement un ambre, c'est "l'ambre 114" de Histoires de parfum.
    Il y a une note cachée de thym façon guerlain apres l'ondée pour atténuer la facette comestible.
    Et une note de rose transparente, cachée aussi, pour maintenir la composition aéré et confortable.
    J'ai vidé mon échantillon (bon signe), mais j'ai toujours pas craqué pour le flacon.

    Chaldée aussi, est un 100% ambre, par contre il y a une petite variation entre les 6ml de "ma collection", et les 75ml qu'on peut trouver deci delà sur internet. (si tu veux je te dis le lien par mail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Julien, c'est curieux je n'aurais pas exactement classé Chaldée dans les ambre, un floral oriental d'accord mais surtout floral non? (et merci pour la proposition, j'ai déjà un flacon de cette merveille et y reviendrait bientôt ici).
      Ambre 114, je note, car testé trop rapidement. Mais pas en été!

      Supprimer
  6. Je ne supporte pas les ambre, et le ciste labdanum me rend malade. Mais par contre l'Ambre Antique, désolé mais qu'est ce que c'est bon ! Tout ça pour dire que le parfum qui s'en rapproche le plus selon moi est Divine Folie. Mais je ne le connais qu'en EDT. J'ai une copine newyorkaise qui me ramène dans quelques jours un extrait scellé. J'ai hâte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là Newyorker je suis vraiment jaloux! Je lorgne sur cet extrait depuis un certain temps déjà (et j'ai une idée de la provenance du flacon :) ) Profitez-en, je suppute la merveille. L'edt est déjà d'un sacré tempérament j'imagine, je rêve d'un extrait aussi puissant et dévastateur que celui de Normandie, un autre de mes favoris.

      Supprimer